Dhahar

Le Djebel Dahar est une chaîne de montagnes basses orientée sur un axe nord-sud et qui coupe en deux le sud de la Tunisie. Derrière le long escarpement du djebel, dominant à l'est la plaine côtière de la Djeffara, s'étend le Dahar, revers du plateau qui s'incline en pente douce vers l'ouest et finit par s'enfoncer sous les dunes du Grand Erg Oriental. Le djebel a accueilli les populations berbères de la plaine à la recherche d'un refuge sur les pitons rocheux. Elles y construisirent des villages fortifiés, les ksour, selon un habitat de type troglodytique adapté aux rigueurs du climat. Dans les régions de Tataouine et de Béni khedache on en dénombre environ 150 en plus ou moins bon état. (Un ksar/ des ksour) Il existe 3 sortes de ksar : le Ksar citadelle, le Ksar de plaine et  le Ksar de montagne. Le Ksar citadelle: Il en existe 3 célèbres : Douiret, Chenini et Guermassa. Les ksour citadelle ou Kalâa (forteresse) pour les plus anciens datent environ du XIIème siècle. Ils occupent le sommet des buttes a versant raide surplombant le village à habitations troglodytes et huileries souterraines. Les kalâa ont servi comme lieu de refuge aux habitants des villages à chaque fois qu'ils ont été attaqués. Un ksar est souvent installé avec la kalâa pour l'engrangement des réserves alimentaires et la conservation des biens de valeurs des habitants des villages dans des Ghorfas (greniers).

Réserver