KAIROUAN

Première ville sainte de l’Islam et capitale religieuse de la Tunisie, Kairouan possède des monuments à la grandeur de son histoire. Première ville édifiée par les conquérants de musulmans en 670, elle fut choisie comme capitale sous la dynastie des Aghlabides (au IXe siècle). Ils la dotèrent de mosquées, monuments et installations urbaines.

Kairouan est une ville historique, située au centre de la Tunisie. Fondée au 7ièmee siècle, elle est la première ville Islamique du Maghreb. Kairouan, dont le nom signifie étymologiquement «campement », était la ville sacrée la plus importante d’Afrique du Nord et jusqu’à aujourd’hui elle garde son rôle de capitale culturelle et religieuse puisqu’elle est proclamée en 2009 «capitale de la culture islamique».

Fascinante, accueillante, secrète, Kairouan est un des joyaux du patrimoine tunisien. L’ancienne capitale des émirs aghlabides, nichée loin du littoral dans une austère région de steppes, est riche de souvenirs historiques et de monuments remarquables. C’est aussi une ville moyenne au charme intact, où authenticité rime avec hospitalité. Kairouan, ville sainte surnommée « la ville aux trois cents mosquées ». Vue d’un bâtiment élevé, la Médina offre en effet l’étonnant spectacle d’une multitude de coupoles blanches disséminées entre les terrasses, et qui signalent des tombeaux de saints musulmans et de zaouïas, édifices dédiés à des maîtres spirituels ayant dispensé à Kairouan un enseignement religieux...

Sa médina avec ses remparts fortifiés, ses souks, ses monuments et édifices religieux témoignent de la grandeur de son passé prestigieux. Et c’est grâce à la valeur historique et architecturale de ses monuments, à la diversité et au foisonnement de ses vestiges, à son riche patrimoine historique et culturel, que Kairouan a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1988.

Cette ville abrite des joyaux de l’architecture islamique tels que La Grande mosquée de Okba qui est considérée comme le plus ancien, est le plus prestigieux monument musulman au Maghreb, l’un des rares édifices religieux de l’islam à avoir conservé son aspect des premiers siècles de l’hégire, el le mausolée de Sidi Saheb, surnommée « Mosquée du Barbier ». Ce mausolée abrite le tombeau d’un saint Abou Zamaa al-Balaoui, compagnon du Prophète. Il aurait conservé trois poils de la barbe du Prophète d’où le nom donné à cette mosquée. Cet édifice religieux offre un décor fascinant ; il est paré de magnifiques carreaux de faïence et de panneaux de stuc.

La Grande mosquée de Kairouan est considérée comme le plus ancien et le plus prestigieux monument musulman au Maghreb. C’est l’un des rares édifices religieux de l’islam à avoir conservé son aspect des premiers siècles de l’Hégire. C’est un joyau architectural, avec son minaret semblable à un phare et sa cour majestueuse entourée d’arcades, il rappelle le faste des Emirs aghlabides, grands souverains du XI siècle.

Le mausolée de Sidi Sahib, généralement appelé mosquée du Barbier, est en fait une zaouïa. Il s’agit d’un vaste ensemble architectural construit en grande partie au cours du XVIIe siècle. Cet ensemble de plusieurs salles présente des magnifiques céramiques de Nabeul et des panneaux de stuc de style hispano-mauresque, semblables à ceux de l’Alhambra de Grenade.

Les bassins des Aghlabides sont un monument historique tunisien situé à Kairouan. Il fut construit entre 859 et 863 par le souverain aghlabide Ibrahim Ier ibn al-Aghlab. Deux bassins monumentaux ainsi que quelques citernes ont traversé les siècles pour nous offrir aujourd’hui l’image d’installations hydrauliques majestueuses, considérées comme les plus importantes du Moyen-âge.

Réserver